Heavy Cof33 And Chips3t #2 Qui s’y frotte s’y PIC

picpicBonjour à vous bande de … structures moléculaires, tout d’abord je tiens à vous présenter mes plus plates excuses à propos du titre de cet article, oui c’est pitoyable mais on fait avec ce qui vient n’est-ce pas ? J’irai donc me jeter dans un volcan après publication !

Aujourd’hui je vous propose un petit article sur la possibilité de programmer des PIC18F4620 avec un PICkit2 livré a la base avec un PIC16F887.

Pour commencer : qu’est-ce que c’est que ce PICkit2 : demandons à Wikipédia.

Le PICKit2 remplace le PICKit1.

obvious

Il possède beaucoup plus de possibilités et c’est un outil de développement. Il sépare la partie programmation de la partie débogage sur la carte d’évaluation. Ceci élimine le besoin d’insérer le microcontrôleur à programmer dans une carte de démonstration à chaque fois. Le PICKit2 contient un PIC18F2550 qui possède un bus USB FullSpeed. Le dernier firmware du PICKit2 permet à l’utilisateur de programmer et de déboguer la plupart des PICmicro et des dsPIC 8 et 16 bits de la gamme de Microchip.

Le PICKit2 est libre, le schéma interne est divulgué sur le site de Microchip ainsi que le code source du firmware (en langage C) et les programmes d’application (en langage C#). L’utilisateur final et les tiers peuvent facilement modifier la partie matérielle et la partie logicielle du PICKit2 pour en augmenter les possibilités. Pour exemple : la version Linux du logiciel PICKit2, le support de la programmation en ligne de commande (Windows, Mac OSX, Linux), etc.

Le PICKit2 possède une fonction nommée Programmer-To-Go (PTG) qui permet de télécharger le fichier HEX et les instructions de programmation dans sa mémoire intégrée (128kB i2c EEPROM ou 256kB i2c EEPROM) donc aucun ordinateur n’est nécessaire lors de l’application finale.

La version standard du PICKit2 de chez Microchip possède 128kB de mémoire mais on peut être disposer de 256kB en modifiant la partie matérielle.

En gros c’est une plateforme de développement de PIC qui vous est fournie avec un PIC16F887 sur une carte de développement.

Le problème étant : comment faire pour utiliser l’adaptateur USB afin de programmer autre chose que cette foutue carte de développement que je n’ai pas soutirée à l’humain à qui j’ai dérobé le PICkit2 suite à de nombreuses heures de torture consistant à l’obliger à programmer un jeu en C# avec Visual Studio sous Windows Vista.

Je me suis donc armé d’une pioche, d’un casque de spéléologie et d’un PIC18F4620 et j’ai exploré cette merveilleuse grotte qu’est l’internet.

Non pas en vain car j’en ai ressorti un schéma fonctionnel que voici.

schema time

picnidouille

Une fois connecté vous n’avez plus qu’à compiler votre programme en .hex sous MPLAB puis à l’uploader vers le PIC18F4620 avec le soft PICkit2 Programmer.

Le code et le schéma pour faire clignoter une led toutes les secondes sont les suivants :

yolopicled

Tags: , , , , ,

Une Réponse à “Heavy Cof33 And Chips3t #2 Qui s’y frotte s’y PIC”

  1. Tyler Nickson :
    22 décembre 2013 à 11 h 40 min

    Tu devrais expliciter tes commandes en C du PIC et au passage, tu l’as encore ton PIC 16F887 ? J’en veux bien si tu t’en sers pas ! :3

Laisser une Réponse